Blogue

Lyon – Contribatelier #10 (27/06/19)

Coucou les loulous ! Ce 26 juin, nous avons organisé notre troisième Contribatelier lyonnais de 2019, ou le dixième épisode depuis qu’on a commencé à en mettre en place à Lyon. Ce court billet va vous raconter ce qu’il s’est passé, ce qui pourrait vous inspirer pour vous aussi organiser votre atelier et vos pôles, et peut-être vous inciter à venir nous rencontrer et participer à Lyon.

Un Contribatequoi ?

L’objet de ce billet n’est pas de présenter l’intégralité du concept, sa raison d’être et les moyens de le reproduire, mais à titre de rappel, en voici une petite description rapide. Les Contribateliers sont des ateliers de contribution à la culture libre, et au logiciel libre en particulier, ouvert à tou.te.s, avec une envie de faire découvrir le libre et d’être une passerelle vers la contribution. Pour cela, on essaie d’enlever le plus de barrières possibles, et de montrer qu’il est possible de contribuer, même sans rien n’y connaître au préalable, et notamment quand on ne s’y connaît pas en développement informatique (écrire le fameux code source, la fiche recette des logiciels !). Le concept n’est pas nouveau, puisque plusieurs associations, libristes ou des communs, organisent déjà des évènements de contribution à divers projets. À Lyon, on organise de tels ateliers au sein de Framasoft, mais qui sortent du cadre des logiciels présentés et proposés par Framasoft.

Le Contribatelier 10

Un aperçu du Contribatelier #10

Nous nous sommes donc retrouvés à l’Alternatibar, le quartier général d’Alternatiba dans le Rhône, au bas des pentes de la Croix-Rousse.

Après l’installation de tout le monde sur les moult tables mises à disposition, un bref brief sur la contribution et un court rappel de l’intérêt du logiciel libre, c’est parti : plusieurs personnes proposent des *pôles*, c’est-à-dire des groupes de gens qui se regrouperont autour d’un même projet ou d’un même thème. Une fois les pôles présentés, tout le monde évoque ce qui l’intéresse, pour savoir comment distribuer les tables au mieux. Bien sûr, les pôles sont flexibles et les gens passent d’une table à l’autre au cours de la soirée. Ensuite, on entre directement dans le vif du sujet, après avoir déclaré ouvert notre banquet de victuailles partagées.

Un premier pôle s’est organisé autour de Mobilizon, l’alternative à Meetup et Facebook Events concoctée en ce moment même dans les fourneaux de Framasoft. Le but de ce pôle était d’identifier si la communication autour de Mobilizon était claire, en plein financement participatif. En plus de ça, une séance de réflexion s’est mise en place, pour identifier quelles associations, collectifs et mouvements citoyens pouvaient être intéressés par le concept.

Un autre pôle consistait en des tests utilisateur.ice.s sur le logiciel Peertube, l’alternative libre et décentralisée à Youtube, connectée au Fediverse. L’équipe de développement ayant amélioré l’interface et l’utilisabilité du logiciel, il était nécessaire de valider auprès d’utilisateur.ice.s ces retouches, pour s’assurer qu’elles avaient l’effet escompté. C’est donc ce qui a été fait ici : pendant qu’une personne a une « mission » (exemples : se créer un compte, aller commenter une vidéo etc.) , un.e observateur.ice prend des notes pour voir comment se comporte la personne missionnée. Ce genre d’exercice est aussi l’occasion pour certain.e.s de découvrir Peertube, s’iels considèrent en faire usage par la suite. Trois tests utilisateur·rice amenant de nombreux retours plus la découverte d’un bug logiciel, ce fut une soirée productive !

Un autre pôle, cette fois de traduction, s’est constitué. Ici, des personnes avec un très bon niveau dans des langues étrangères ont pu aider à la traduction de logiciels, aidé.e.s par notre infatigable Matograine. La traduction de Peertube (évoqué plus haut) en allemand, espagnol et japonais a notamment progressé ce soir-là.
Un groupe s’est également réuni autour de Framalibre, le projet historique de Framasoft de fournir un annuaire des alternatives libres aux logiciels de tous les jours. Bien plus que ça, cet annuaire recense également des oeuvres d’art libre maintenant. Ainsi, plusieurs ont découvert cet annuaire, et comment il était possible d’y rajouter des informations très facilement, pour l’enrichir et partager ses connaissances.

Aux Contribateliers lyonnais, on aide beaucoup Framasoft, mais pas seulement ! Un groupe s’est monté autour d’Inventaire.io, le réseau social libre de partages de livres. Les développeurs du projet ont ainsi pu le présenter à de nouvelles personnes qui vont l’utiliser, voire y contribuer. Quelques propositions d’amélioration ont été rajoutées dans des systèmes de tickets.
En parallèle de tous ces pôles, certain.e.s ont pu contribuer à CommonVoice, le projet de Mozilla consistant à créer une base de données vocales crowdsourcée. De telles données sont primordiales pour la création de logiciels libres d’assistance vocale, voir l’article complet de Framasoft pour plus de détails. De nombreuses voix ont été enregistrées ce soir-là, notamment des voix féminines, qui manquent cruellement au projet. En plus d’enregistrer et de vérifier des enregistrements audios, il a été possible de découvrir un « bug » : certaines phrases à destination du public français étaient en fait en anglais ! Ce petit souci a été remonté aux équipes de Mozilla, qui ont pu retirer les phrases en question de CommonVoice « en français ».

Tu t’es vu Contribu ?

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! On espère que vous avez aimé ce petit topo, et que ça vous a donné envie de venir participer au prochain Contribatelier lyonnais si vous êtes dans le coin (liste de diffusion), ou dans d’autres villes, voire d’organiser le vôtre. Le concept est libre, faites-vous plaisir, réutilisez-le, remixez-le à votre sauce, ajoutez vos ingrédients secrets ! Et souvenez-vous, la route est longue ! Mais la voie est libre…